Mathieu, notre président, a passé 2 semaines à Abidjan, Bouaké et sa périphérie, entre le 15 et le 30 avril 2018, pour une mission exploratoire qui a permis de poser les jalons de notre intervention sur place.

Un diagnostic partagé avec l’ensemble des parties prenantes

La mission a d’abord consisté en la rencontre avec : 

  • les principaux acteurs de l’eau potable (directeur territorial de l’hydraulique, rattaché au Ministère des Infrastructures économiques, SODECI, ONEP, Conseil Régional, Préfecture)
  • les élus et la société civile (maire de Bouaké, forum des religions, groupe WhatsApp “Parlons-en” animé par des jeunes de la société civile, Plate forme de la société civile pour la paix et la démocratie)
  • des universitaires et chercheurs, notamment le laboratoire “Ville-Société-Territoire” dirigé par le professeur Emile Koffi de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.

 

Habitants achetant des bidons d’eau

 

Des visites ont été menées dans les quartiers périphériques de Bouaké, dans un village, ou encore au barrage de retenue de la Loka. Ces visites, ainsi que les discussions informelles avec les habitants et les analyses sommaires des points d’eau ont permis de saisir l’ampleur du problème de l’accès à l’eau potable non seulement dans les zones rurales, mais en ville même.

Barrage de la Loka, quasiment asséché

Un relais d’Urgence Eau créé sur place

L’association Urgence Eau Côte d’Ivoire, qui sera l’opérateur sur place, a été créée le 28 avril 2018. Elle sera présidée par le docteur Anne-Rose Golly, géographe.

Enfin, deux personnes ressources ont été identifiées pour superviser une vaste enquête socioanthropologique et technique sur les besoins en eau des populations dans la ville de Bouaké et les campagnes du Gbêkê en partenariat avec le laboratoire Ville Société Territoire. Il s’agit de Doba Soro, docteur en anthropologie, spécialiste des questions d’accès à l’eau, et Oscar Brou, ingénieur en eau et assainissement.

Association Urgence Eau Côte d’Ivoire

 

Un compte-rendu journalier et de nombreuses photos ont été publiées sur la page Facebook d’Urgence Eau.